Spécialiste de l’éducation à la nature

Tugba Can

Je travaille à temps partiel en tant que spécialiste de l’éducation à la nature au Centre de conservation de la nature, où je mène des projets Erasmus+, principalement pour sensibiliser des jeunes à l’écologies. Depuis que j’ai étudié la biologie à l’ODTÜ (Middle East Technical University), j’aime beaucoup être dans la nature pour observer les oiseaux, les papillons, les fleurs sauvages, ce qui explique pourquoi je me consacre à aider les gens, en particulier les jeunes, à se rapprocher de la nature. J’écris également des articles pour des magazines de vulgarisation scientifique destinés aux enfants, bien sûr principalement sur des questions d’écologie. Mon premier livre d’images : « Chêne veux-tu être mon ami ? » a été publié par TEMA. « Petite baleine qui avait peur de dormi » et « Comment grimper l’Everest ? » ont été publiés par Potikare. Tous ces ouvrages me permettent de partager ma passion pour la nature tout en sensibilisant les autres à l’importance de la conservation et de la durabilité.

Je pense que l’éducation à l’écologie est cruciale car elle permet aux individus de comprendre les interactions complexes entre l’homme et la nature. En encourageant le respect de la nature, nous pouvons promouvoir des pratiques durables, préserver la biodiversité, atténuer le changement climatique et assurer le bien-être des générations futures. Cela permet de prendre des décisions éclairées qui profitent à la fois à l’homme et à la planète, et qui débouchent sur une relation plus harmonieuse et plus résiliente avec la nature. Je m’intéresse également à la pleine conscience, aux neurosciences et à la psychologie. Ainsi, lorsque je conçois des activités d’éducation à la nature, j’essaie d’adopter une perspective multidisciplinaire et holistique susceptible d’améliorer la compréhension et l’appréciation du monde naturel par les humains.

Nous vivons dans un monde complexe et souvent stressant. Il est important de reconnaître les défis auxquels nous sommes confrontés et de donner la priorité aux soins personnels et au bien-être mental. Trouver des moments pour se reconnecter à la nature, pratiquer la pleine conscience et rechercher le soutien de ses proches peut nous aider à traverser les complexités de la vie avec plus de résilience et d’équilibre. Je le dis toujours aux jeunes : N’oubliez pas de prendre soin de vous dans l’agitation de la vie quotidienne. Les jeunes ont besoin de ces mots parce qu’ils les guident dans les complexités de la vie moderne tout en soulignant l’importance de prendre soin de soi et d’être en contact avec la nature. Dans le monde d’aujourd’hui, où le stress et les distractions sont omniprésents, il est essentiel que les jeunes accordent la priorité à leur bien-être mental et qu’ils développent une compréhension plus profonde de leur relation avec la nature. En promouvant l’éco-apprentissage et la pleine conscience, nous leur donnons les outils nécessaires pour prendre des décisions éclairées, favoriser la durabilité et cultiver la résilience face aux défis. En encourageant les jeunes à prendre soin d’eux-mêmes et de leur environnement, nous leur donnons les moyens de mener une vie épanouie tout en contribuant positivement au monde qui les entoure.

Share the Post: